Caritas Goma- AFEDE et Rawbank, un trio qui sauve des vies

Goma, le 19 septembre 2017 (caritasgoma.org) – Encadrées par Caritas Goma, les femmes victimes des violences sexuelles et enfants issus du viol ont reçu un don de la Rawbank. Un appui qui vient porter main forte aux activités génératrices de revenus exercées par ces femmes. Les enfants  ont reçu pour leur part, un kit scolaire pour la rentrée scolaire 2017-2018 à Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo(RDC).

‘’Aucune femme ne devrait se sentir discriminée parce qu’elle a été violée. Aucun enfant ne doit être abandonné, parce qu’il est le fruit d’un viol… Vous ne devenez pas moins homme parce que vous avez subi ces atrocités’’, a déclaré Patience Barandenge, responsable du programme Lady’s first chez Rawbank (Banque congolaise). C’était à l’occasion de la remise de cette assistance mi-août 2017 à Goma.

Cette assistance s’inscrit dans le cadre du programme Lady’s first (femme d’abord, en français), instauré par la Rawbank depuis 2010 en RDC, et qui vise à renforcer les capacités des femmes et encourager l’entrepreneuriat. Ce programme promeut la femme en assurant la survie de sa famille. Elle qui nourrit et soigne non seulement ses enfants mais aussi son mari.

Des pagnes pour les femmes, une enveloppe à hauteur de 2500 dollars couvrant les activités agricoles qu’exercent ces femmes, des cartables et uniformes pour les enfants,  c’est le gros de l’assistance apportée par l’équipe de la Rawbank.

Ces bénéficiaires sont pris en charge par Caritas Goma dans le projet ‘’Tembeya’’. Ce, grâce au financement d’AFEDE (Action des femmes pour le développement), une association qui milite depuis la Belgique pour la défense des victimes de toutes formes des violences et qui se charge de scolariser 50 enfants issus du viol et autres vulnérables dans l’Est de la RDC et aide également une quarantaine de femmes victimes de viols ou vulnérables, parents de ces enfants à se prendre en charge. Le souci étant de leurs permettre de tourner la triste page de leurs vies et aller de l’avant, comme le veut la signification du mot Tembeya : Marche, en français.

Le trio Caritas Goma, AFEDE et Rawbank, soulage les souffrances de ces femmes et leurs enfants rejetés par la société. Une société où, très souvent la victime du viol est diabolisée en même temps que le fruit de ses entrailles.

Pour l’autonomie de ces femmes, deux champs d’environs 1 hectare et demi ont été mis à leur disposition à Mugungu, un quartier périphérique de Goma. Ici, après la distribution de semences par l’équipe de Caritas Goma, les femmes sèment : manioc, arachides, maïs et haricots.

‘’Nous accompagnons ces femmes victimes de viol, malgré la situation difficile qu’elles ont connu. Je leur rappelle qu’elles n’ont pas, en dépit de tout,  perdu leurs valeurs comme femme. Elles doivent compter sur elles-mêmes, malgré leurs histoires. Elles vont cultiver le champ et vendre les produits et leurs enfants iront à l’école comme les autres enfants sans  aucune discrimination‘’, a déclaré Elie Tusikilizane, responsable du projet Tembeya à la Caritas Goma.

Lydie Waridi Kone

Cellule de Communication

Laisser un commentaire

Don à Caritas Goma