COMMUNIQUE DE PRESSE Nᵒ001/05/16 : Caritas Goma plaide pour une assistance aux populations du “triangle de la mort”

 

Une famille lors d'un repas dans un camp de déplacés au Nord-Kivu

Une famille lors d’un repas dans un camp de déplacés au Nord-Kivu

Goma, le 31 mai 2016 (caritasgoma.org) – Abstraction faite du “triangle de la mort” dans la partie nord du Nord-Kivu, Mpati, Kalengera et Goriba constituent celui du sud de la province. Où Caritas Goma a fort à faire pour assister 5 500 ménages.

Miliciens congolais des Maï-Maï, des Nyatura, des APCLS, ou encore des rebelles rwandais des FDLR… Mpati, Kalengera et Goriba, des localités du territoire de Masisi, à l’ouest de Goma, la capitale provinciale, sont des zones affectées par les conflits armés depuis l’arrivée des miliciens rwandais des Interhamwe en 1994. Aujourd’hui, des sites de déplacés y sont érigés à la suite des combats entre groupes armés d’une part, et entre ces derniers et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) d’autre part.

Caritas Goma a reçu un financement du gouvernement allemand – via Caritas Allemagne – pour assister les personnes déplacées dans ce triangle. Ce projet multisectoriel couvre les besoins en articles essentiels (protection, santé, sécurité alimentaire, éducation, route et pont) en faveur de 5 500 ménages déplacés et retournés.

Mais les enquêtes de base réalisées par Caritas Goma – la seule organisation positionnée dans la région – ont touché 8 730 ménages. Même si le score de vulnérabilité n’est pas encore connu, en urgence, un gap en biens non vivres se dégage. Or, la vulnérabilité observée ici nécessite que l’assistance en ceux-ci soit réalisée en priorité. C’est pourquoi Caritas Goma lance ce plaidoyer pour compléter l’action de Caritas Allemagne…

Cellule de Communication

Laisser un commentaire

Don à Caritas Goma