Nord-Kivu : D’importantes tensions ressenties à Kitshanga

Goma, le 31 janvier 2014 (caritasgoma.org) – Les craintes des habitants de Kitshanga est de voir se reproduire la terreur de 2013 à la suite des combats opposant l’armée à la milice APCLS.

_MG_5301

D’un côté, c’est les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui ont pris position. De l’autre, les miliciens de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS). C’est depuis le 15 janvier que ces deux forces se regardent en chiens de faïence à Kitshanga. Cette localité du Nord-Kivu a été le théâtre de violents combats FARDC-APCLS en février 2013. Et qui avaient fait plus de 100 morts parmi les civils et 536 maisons incendiés.

A l’époque, les observateurs avaient qualifié ces affrontements de conflits ethniques. Aujourd’hui encore, les tensions demeurent vives dans la région. Certaines communautés font de plus en plus l’objet d’intimidation de la part de la coalition APCLS- milice Nyatura. Une contre-alliance ! Les Nyatura étant donc composés essentiellement d’éléments réfractaires au processus de paix. Ceci consiste à intégrer quelques groupes armés au sein de l’armée nationale.

Un peu loin, c’est une autre situation sécuritaire qui inquiète le Bureau de Coordination des Nations unies pour les Affaires humanitaires (OCHA). Surtout avec la présence d’un autre groupe armé. Dans un rapport, OCHA a indiqué que dans la nuit du 15 janvier, des éléments du Nduma Defence of Congo (NDC) ont attaqué les positions des FARDC dans la localité de Pinga. Un incident qui q provoqué le mouvement de populations vers les brousses de la région.

Cellule de Communication

Laisser un commentaire

Don à Caritas Goma