Nord-Kivu : réception par le PNLT du pavillon des malades tuberculeux multi-résistants à Goma

Goma, le 27 septembre 2017 (caritasgoma.org) – Avec plus de 700 cas des malades tuberculeux  multi-résistants dépistés chaque année, la République démocratique du Congo (RDC) est classée 4ème pays à forte charge de cette maladie, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Et pourtant, l’on ne lésine pas sur les moyens pour mettre fin à ce fléau.

Le Gouvernement congolais, par le biais du Programme National de Lutte contre la Tuberculose, s’est engagé dans ce combat, avec l’appui de ses partenaires. Plusieurs stratégies sont mises en œuvre pour la sensibilisation, le diagnostic et la prise en charge  correcte des malades tuberculeux. Parmi celles-ci, il y a la rénovation ou la construction des pavillons pour la prise en charge des tuberculeux. L’Hôpital Général de Référence de Virunga (HGR/CBKA), à Goma dans l’Est de la RDC, fait partie de 11 hôpitaux qui doivent servir de sites d’implantation de ces pavillons.

Les travaux y réalisés ayant touché à leur terme, une cérémonie de la remise du pavillon des malades tuberculeux multi-résistants a eu lieu ce 26 septembre 2017. Ce, dans le souci de renforcer la prise en charge des malades tuberculeux à bacilles pharmaco-résistantes en RDC et particulièrement dans la province du Nord-Kivu.

En plus d’un espace récréatif dans lequel les malades passeront le plus clair de leur temps, le bâtiment est doté de 2 salles d’hospitalisation de trois lits chacune (hommes et femmes), d’un bureau du médecin responsable, d’une pharmacie et d’un local pour infirmiers, d’un système solaire comme énergie électrique de secours, d’une cuisine, d’un incinérateur et d’un système de collecte d’eaux pluvieuses. S’exprimant à cette occasion, le Directeur du PNLT, Dr Michel Kaswa, espère que la ventilation naturelle et l’aération dont bénéficieront les malades dans cet espace récréatif pourraient tuer le maximum des bacilles.

Cette réhabilitation s’inscrit dans le cadre du programme ‘’Investir pour obtenir  plus d’impact  contre la tuberculose et le VIH en République Démocratique du Congo’’, financé par le Fonds Mondial, avec comme récipiendaire Caritas Congo, aux côtés du Ministère de la Santé Publique.

En fait, il était prévu de rénover cinq bureaux des Coordination Provinciale Lèpre-Tuberculose (CPLT) dans cinq nouvelles provinces administratives en RDC et de réaliser les travaux additifs dans trois pavillons des HGR Virunga/CBKA à Goma, Muya à Mbuji-Mayi et IME Kimpese, a précisé l’abbé Eric Abedilembe, 1er Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl au cours de cette cérémonie. C’était avant de remettre symboliquement les clés du bâtiment au Directeur du PNLT.

‘’C’est un grand honneur de recevoir aujourd’hui, les clés de ce pavillon que nous allons dédier à la lutte contre la tuberculose dans sa forme particulière pharmaco-résistante’’, a déclaré Dr Kaswa. Et d’ajouter : ‘’Nous les remettrons à la province du Nord-Kivu pour qu’il serve à une prise en charge de qualité des malades souffrant de la tuberculose multi-résistante. Et, la province y affectera un personnel que le Programme va former de manière clinique et bactériologique dans la prise en charge de la tuberculose’’.

C’est par ces mots que Dr Kaswa a passé les clés du pavillon à Kavugho Kayenga, Chef de Division Provinciale de la Santé a.i. Cette dernière les a données au Médecin Chef de Zone de Santé de Karisimbi (Dr Obady Musumba), qui en a fait autant pour le représentant du Médecin-Directeur du HGR Virunga/CBKA.

Caritas Goma : appui nutritionnel et social aux tuberculeux multi-résistants

Au-delà de la facilitation apportée à l’achèvement du pavillon réceptionné du HGR Virunga/CBKA, Caritas Goma qui est l’un des sous-récipiendaires de Caritas Congo, apporte un appui nutritionnel pour soulager les souffrances des malades dans huit Zones de Santé dans le Nord-Kivu.

Cette intervention couvre 32 Centres de Santé, de Diagnostic et de Traitement (CSDT), pour un effectif de 128 relais communautaires, a noté  Pascal Luhiriri, point focal du Programme à Caritas Goma, présent à cette cérémonie.

Cet appui nutritionnel aux malades est constitué de 15 Kg de farine de maïs, 12 Kg d’haricots, 2 Kg de sucre, de 2,5 litres d’huile végétal et de 400 gr du  lait en poudre par mois, y compris un appui social d’une somme de 30 dollars. Ce, pour  une bonne adhérence au traitement.

En outre, Caritas Goma soutient techniquement les relais communautaires. Et cela, pour la sensibilisation communautaire, l’orientation des cas présumés tuberculeux vers les CSDT, le suivi des malades, le transport des crachats des malades grabataires ou éloignées.

Lydie Waridi Kone

Cellule de Communication

Laisser un commentaire

Don à Caritas Goma