RDC : Le coordonnateur humanitaire condamne les exactions commises à l’encontre des civils à Masisi

Goma, le 25 février 2014 (caritasgoma.org) – Dans une déclaration rendue publique lundi, Moustapha Soumaré, le coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo (RDC), condamne les exactions commises à l’encontre des populations civiles en territoire de Masisi, dans l’est du pays. Des exactions qui ont fait près d’une quarantaine de morts et des villages incendiés. En voici l’intégralité:   DSC04204

« Depuis plusieurs semaines, le Masisi est le théâtre de multiples exactions commises à l’encontre des civils. Des rapports alarmants font états d’assassinats -dont de nombreux sur une base ethnique – commis par des groupes armés dans la partie sud du territoire où près d’une quarantaine de personnes auraient été tuées et des villages incendiés. Au nord-ouest de Masisi centre, des affrontements entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo et des groupes armés ont été rapportés depuis le 15 janvier, poussant plusieurs milliers de civils à fuir leurs habitations et trouver refuge où ils peuvent. Des sites de personnes déplacées ont été pillés ;  plusieurs centres de santé ont également été ciblés, certains ont cessé temporairement toute activité suite au retrait du personnel médical.

Je condamne vigoureusement le climat délétère qui s’est installé depuis plusieurs semaines dans le Territoire de Masisi où les pertes en vie humaines et autres atteintes à l’intégrité physiques des personnes et la destruction d’infrastructures civiles se multiplient. L’aide humanitaire distribuée par les Nations Unies et les organisations non gouvernementales a même été pillée par endroit, constituant une grave atteinte à l’action humanitaire en RDC.

Ces derniers épisodes nous rappellent, une fois de plus, la fragilité du Nord-Kivu et des autres provinces de l’Est de la RDC où sévit une  crise humanitaire qui n’a  que trop duré. Les défis que rencontrent les travailleurs humanitaires demeurent encore nombreux et nous devons tous conjuguer nos efforts pour maintenir et renforcer notre action en faveur des plus vulnérables tout en travaillant pour une paix durable dans l’Est de la RDC. »

#FIN

Pour plus d’informations, prière contacter

Yvon Edoumou, Chargé de l’Information Publique, Kinshasa

+243.97.000.3750 / +243 81 706 1213
————————————–
Yvon A.Edoumou, Public Information Officer

Head, Public Information and Advocacy section

OCHA, DR Congo

+243 97 000 3750 |+243 84 480 4444 | edoumou@un.org

www.unocha.org/drc |  @UNOCHA_DRC

 

Laisser un commentaire

Don à Caritas Goma